Envoyer à un ami

Architectes du Futur - Chandolin - 7 au 21 Juillet 2019

Séjour « Architectes du futur » : comment habiter demain ? comme vivre ensemble demain ? Voir descriptif détaillé

Architectes du Futur - Chandolin - 7 au 21 Juillet 2019

Séjour « Architectes du futur » : comment habiter demain ? comme vivre ensemble demain ? Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

 Lundi 8 juillet 2019

Bien arrivés aux Choucas hier. La veillée nous a permis de tous nous présenter et faire connaissance grâce à « zigzag », un jeu ludique.

Le séjour « architectes du futur » est composé de 5 participant(e)s , de 9 à 16 ans. Nous avons commencé par une réflexion sur : qu’est-ce qu’ « habiter » ? Puis nous avons construit ensemble des structures d’habitats nomades existants avec des contraintes de matériaux et d’environnements. « En 2019, on n’est même pas capable de construire des tentes qu’on savait faire à la Préhistoire » s’est exclamé l’un d’entre nous. Pas si simple de construire des espaces habités et habitables...
JPEG
Cet après-midi, nous avons enrichi notre culture architecturale des spécificités locales de Chandolin, sous forme d’un rallye photo. Nous avons ainsi découvert les raccards, ces greniers en bois de mélèze soutenus par des poteaux de bois et des pièces circulaires de pierre qui empêchaient les rongeurs d’atteindre les stocks de seigle et de froment.
JPEG

Le repas du soir approche à grand pas. A l’odeur, Marie, la cuisinière va encore nous régaler ! Pizza et en guise de dessert, meringues à la double crème de gruyère, une spécialité suisse...

 Mardi 9 juillet 2019

Après le petit-déjeuner échelonné entre 7h30 et 8h45, nous avons démarré la journée sous forme d’un « réveil tonique » avec l’animatrice Catherine : on était en cercle, on tapait dans les mains de son voisin et on formait ainsi une chenille humaine. Puis pendant l’activité scientifique du matin, nous avons appris à utiliser les outils : cutter, pistolet à colle chaude etc. Forts de cette expérience, nous avons dessiné une maison qui prend en compte la question du terrain sur lequel reposerait notre construction, avec une question : comment impacter le moins possible le sol. Nous avons en effet appris avec stupéfaction que 26 m2 de terres fertiles disparaissent toutes les secondes pour les constructions humaines (en France)... L’après-midi, nous avons créé une maquette de notre maison du futur, résiliente et respectueuse du sol...

Le soir, Marie la cuisinière nous a régalés avec un hamburger et des potatoes maison, en dessert une coupe de compote de pommes au crumble de speculoos. Au programme de la veillée, le jeu du « Grand Loup Garou ».

 Mercredi 10 juillet 2019

JPEG
Ce matin, nous sommes partis en exploration au-dessus du village de Chandolin pour dessiner en plein air, munis de nos carnets de croquis et de nos crayons graphite . L’objectif : lire le paysage et identifier le terrain propice pour décider collectivement de l’implantation « idéale » de nos maisons pour répondre à la question : comment vivre ensemble demain, en prenant soin de l’environnement ? Initiation à l’aquarelle avec l’eau du torrent, pique-nique à l’ombre des mélèzes.
JPEG

L’après-midi, nous avons joué à un jeu de rôle et réalisé une carte mentale pour définir les besoins et contraintes pour réaliser un « habitat groupé » respectueux du site sur lequel nous souhaiterons nous implanter.
JPEG

Après le goûter, nous avons quelques achats carte postale au village de Chandolin. Après le dîner, nous nous offrons une soirée « ciné », nous avons choisi de regarder « Fantastic Mister Fox » et surprise...Rosina et Manolita ont préparé du pop corn maison...Demain nous partirons en bivouac pour une nuit au lac du lieu-dit de l’Armina...

 Jeudi 11 juillet 2019

JPEG
Nous avons produit de nouvelles maquettes personnelles, nous avons fait un « brainstorming » pour identifier un lieu dans le village de Chandolin qui convienne à tous les habitants de notre village du futur et avons commencé à réfléchir à l’implantation respective des habitations. Nous avons déjeuné autour d’une salade de pâtes tomate-pesto-mozzarella, une salade de concombres aux graines de courges et une pomme. L,’après-midi, nous nous sommes activés pour préparer nos sacs, en vue du bivouac au bord du lac du lieu-dit d’Armina.
Nous voilà partis, bus de Chandolin à Saint-Luc pour prendre le funiculaire jusqu’à Tignousa et en route pour 2h par le chemin des planètes, passage devant la ferme où paissent des vaches noires à grandes cornes dans les alpages et arrivée jusqu’au lac. Le ciel est couvert et le vent froid... Comme nous sommes des architectes en herbe, nous décidons également de construire un paravent (abri-vent mais aussi peut-être abri-pluie au cas où...finalement il ne pleuvra pas...).

Nous nous mettons en quête de bois pour faire un feu qui nous réchauffe et nous permet de griller des saucisses, de faire de délicieuses bananes au chocolat dans les braises. Nous avons un peu triché pour les pommes de terre cuites au préalable par Marie, l’autre groupe « biodiversité » nous ayant laissé sur place un réchaud à gaz. Nous passons une soirée enjouée autour du foyer et nous endormons emmitouflés dans nos duvets et protégés par des couvertures de survie, sous un ciel...presque étoilé....

 Vendredi 12 juillet 2019

JPEGJPEG

La nuit a été fraîche mais le soleil à accompagné notre réveil dans ce paysage somptueux. Les braises de la soirée nous ont fait la surprise de redémarrer le feu pour le petit déjeuner sans besoin d’allumettes. Chocolat chaud, cacao, tartines grillées au feu de bois habillées de nutella, chamallows grillés (pas mangés hier soir, alors un petit « extra »...) et quelques desserts lactés à se partager.
Nous avons rendus le lieu du bivouac un peu plus propre qu’à notre arrivée, car en rangeant notre matériel, nous avons trouvé quelques déchets (bouteilles de verre...) que nous avons redescendus à la poubelle de l’auberge. Une marmotte de belle taille nous a salués avant notre départ. Une autre nous attendait sur la route mais a détallé à notre vue. Nous avons pu voir les vaches noires à grandes cornes (race d’Hérens) munies d’une grosse cloche autour du cou. La descente a été plus facile que la montée. Funiculaire puis bus...Nous voici de retour. Au centre Les Choucas.
Le casse-croûte est le bienvenu après cette aventure. Sandwich, tomate, chips et compote de pomme accompagnée de spéculoos.
L’après-midi a été dédiée au rangement du matériel du bivouac, aux douches (qui nous ont fait un grand plaisir...). Nous avons pu avancer à la préparation de la retransmission pour demain jusqu’au repas. Au menu, poulet, petit-pois carotte et un délicieux tiramisu.
Avant de nous coucher, la veillée nous a permis de d’apprécier les histoires « « de marionnettes d’ombres » » composée durant l’animation de l’après-midi. Nous avons beaucoup ri des improvisations déjantées.
Puis la nuit, bien appréciée, pour laquelle nous avons troqué le panorama d’un bivouac à 2400m pour le confort d’un habitat construit en dur.

 Samedi 13 juillet 2019

JPEGJPEG
Ce matin, bien reposés, branle bas de combat. La retransmission approche.
Nous avons aménagé notre espace de travail pour en faire un stand présentant notre projet aux autres séjours ainsi qu’aux parents de participants venus aujourd’hui.

JPEGJPEGJPEG
Nous avons pu nous faire une idée plus précise de l’ensemble des projets de recherches menés sur le centre pendant cette semaine. Surtout, nous avons eu le plaisir de partager les réflexions que nous avons menées, les activités auxquelles nous avons participé et surtout les maquettes de nos habitats du futur, de manière résiliente pour les sols.
Le soir, nous partageons notre dernier repas autour d’une authentique fondue suisse (originaire de Fribourg). Rémy, l’animateur qui a lancé un défi à chaque camp scientifique toute la semaine : « l’anim’secret story » dévoile l’équipe gagnante : « Nature au sommet » arrive en première place et l’équipe architectes du futur deuxième ! Dernière veillée : une soirée musicale !

  Dimanche 14 juillet 2019

Les nouveaux participants sont bien arrivés, un goûter les attendait. Installation dans les chambres, découverte des salles d’activités scientifiques, jeux de société pour apprendre à se connaître. Pour le dîner, salade composée, hachis parmentier (à la polenta) et gâteau maison à la pêche. En guise de soirée, un jeu collectif de présentation à l’extérieur.

  Lundi 15 juillet 2019

Cette semaine, ce sont 6 participants de 10 à 14 ans qui vont réfléchir à l’habitat du futur...à Chandolin. Nous avons créé un nuage de mots pour définir ce qu’est un architecte, ainsi qu’une carte d’identité définissant nos « tendances « architecturales : écologiques, créative, technique, domotique...

Malgré le froid matinal (il a neigé cette nuit !), nous sortons, chaudement vêtus, pour construire les cabanes des habitats nomades du passé, telles que la hutte-écran de Patagonie et d’Australie : le travail d’équipe a bien fonctionné...
JPEG
L’après-midi, nous partons en rallye « architecture » et nous avons le plaisir de découvrir sur notre chemin l’espace Ella Maillart qui est ouvert : l’occasion de découvrir cette femme voyageuse et exploratrice, sportive (ski, hockey sur terre, voile) qui a vécu à la fin de sa vie à Chandolin.
Après l’activité scientifique, Rosina et Allison proposent une activité extra-scientifique créative pour embellir la vie collective du centre.
Ce soir, Marie, la super cuisinière, a préparé des hamburgers maison accompagnés de potatoes.
Ce soir, Renaud et Wilfrid proposent pour la veillée des défis fous...

  Mardi 16 juillet 2019

Ce matin, grand beau temps ! Après le petit-déjeuner, nous partons en randonnée pour la journée au-dessus de Chandolin pour étudier les paysages et comprendre les habitats de haute-montagne. Rémy, éducateur multi-talentueux nous accompagne, tandis que Cyril est resté à l’auberge avec Adèle qui souhaite pour sa deuxième semaine de séjour « architectes du futur » approfondir un projet personnel. C’est aussi l’occasion de s’initier à l’aquarelle. Nous prenons donc le télésiège, situé juste au-dessus de notre auberge pour monter au Tsapé. Nous empruntons le sentier de la Chénégouga qui forme une boucle de 3,5 km. Nous atteignons le Lac noir (2500 m) où nous discutons avec un pêcheur en quête de truites. L’eau, ’un bleu turquoise, n’est pas chaude : 4° C mais nous voyons un baigneur courageux !
JPEGJPEGJPEG
Nous poursuivons notre promenade jusqu’à Illsee (2360 m) d’où nous pouvons découvrir une ancienne étable en pierre et un gîte en bois, fraîchement construit. C’est là que nous décidons de nous arrêter pour déjeuner et dessiner en plein air ce paysage à l’aquarelle qui inspire beaucoup de questions sur comment habiter dans cet environnement. Nous poursuivons le sentier vers un autre lac, plus petit, Wäschsee (2419 m), et atteignons la crête où une plaque de neige est l’occasion d’une photo de groupe ! Nous pouvons observer, avec plus de hauteur encore, la situation de Chandolin et l’implantation des habitations dans le Val d’Anniviers. Nous redescendons vers le télésiège où nous goûtons, avant de retrouver l’auberge des Choucas. Temps de calme créatif pour continuer à explorer la technique de l’aquarelle. Puis jeu de la gamelle et de la sardine avec les équipes « à l’affût de la biodiversité » et « astronomie » revenues également de randonnée. Une belle journée, avec de belles couleurs sur les joues (l’écran total a bien servi !) et de belles observations pour avancer dans les projets scientifiques !

  Mercredi 17 juillet 2019

JPEG
Aujourd’hui nous mettons les mains à l’ouvrage. Avant toute chose, nous familiariser avec les outils dont nous disposons : cutter, ciseaux, pistolet à colle. Chacun fait la preuve de sa compétence et en profite pour affiner sa technique. L’exercice proposé nous permet de réaliser de petites maisons en papier que nous pouvons agrémenter de diverses plate-formes et mettre en situation dans un environnement de notre choix.
Le centre sera calme cet après-midi, de nombreux séjours partent en bivouac. Après le casse-croûte du midi, nous avons donné une dimension supplémentaire à notre hypothèse de recherche : « comment vivre ensemble demain ? »
Nous avons inventé les identités de personnages avec leurs particularités propres, leur besoins « vitaux » et leurs besoins « négociables ». En comparant les besoins de chacun, nous avons pu esquisser les prémisses d’une carte mentale représentant une première articulation de notre communauté d’habitants.
Le repas du soir à été suivi d’une séance cinéma ou nous avons visionné « Wall-E ».
Demain, si tout se passe comme prévu, il se pourrait que ceux d’entre nous qui le désirent partent en bivouac...

  Jeudi 18 juillet 2019

JPEG
Pour démarrer cette journée, nous avons poursuivi les projets commencés jusque là. Maquettes, cartes d’identité et carte mentale. Sur cette dernière nous avions identifié des thèmes selon lesquels se regroupaient les besoins de nos personnages : habitation, lieux publics, vie sociale, espace extérieur, nourriture, santé et bien-être, sport, et énergie. Il s’est agit ce matin d’identifier les liens qui se tissent entre ces différents thèmes afin de produire un schéma visuellement compréhensible de l’organisation de notre village.
Dès le début de l’après-midi nous nous sommes attelés à la préparation de nos sac : nous partons en bivouac ce soir ! Cinq d’entre nous allons partir avec Manolita et Rémy, pendant que Gabriel restera sur le centre avec Cyril et ses camarades des séjours « Minéo » et « Drones ».
JPEGJPEG
Les randonneurs vont se rendre au Lac du lieux-dit de l’Armina, où ils rejoindront les participants des séjour « A l’Affût de la Biodiversité », sur place depuis deux jours, et « Nature au Sommet », partis un peu avant nous avec l’ambition de prolonger leur marche vers les sommets le jour suivant.
Sac de couchage 0°, tapis de sol et couverture de survie laissés sur place par un précédent groupe pour nous faciliter la monté, vêtements chauds et suffisamment de nourriture pour passer un bon moment de partage autour du feu : nous sommes parés. Nous prendrons le bus puis le funiculaire à Saint-Luc et poursuivrons à pied pour une petite heure avec un temps clément.
Au centre, ce soir, une tarte aux abricots régalera ceux qui ont préféré le confort de l’auberge, avant une veillée « jeux de société ».

  Vendredi 19 juillet 2019

JPEGJPEG
Réveil du camp, les têtes sortent peu à peu des sacs de couchage. Petit déjeuner autour du feu de camp. Départ du séjour « La nature au sommet » encadré par Sylvain et Renaud. Adèle et Anne-Laure vont chercher du lait frais à la ferme au-dessous du lac : régal ! Observation de la faune (dont un aigle royal !) et de la flore autour du lac, création de barrages « hydrauliques » par Corentin et Owen. Initiation à l’identification des papillons par Illiane, éducatrice du séjour « A l’affût de la biodiversité ». Nous redescendons en fin d’après-midi et arrivons vers 18h au centre. Rangement du matériel du bivouac, une bonne douche, un bon dîner préparé par les soins de Marie nous réjouit. Le soir, Sylvain anime une première partie de veillée avec des jeux de société puis Stephen, éducateur du séjour « astronomie », nous propose d’observer étoiles et planètes. Une bonne nuit après cette belle journée !

  Samedi 20 juillet 2019

JPEGJPEGJPEG
Ce matin, nous préparons avec entrain notre stand pour la retransmission de cet après-midi : posters, maquettes, carnets de dessins...Moment de partage et de discussions autour des questions complexes de notre planète terre avec l’ensemble des camps scientifiques et des parents et proches qui pourront nous rejoindre à Chandolin.

Ce soir, c’est fondue pour fêter dans la convivialité la fin du séjour et...les anniversaires de Marie la cuisinière et Owen, le benjamin du séjour « architectes du futur »...mais déjà très grand dans sa tête de futur architecte !!!
Et sous la houlette de Rémy et Hugo, une super soirée musicale, à la découverte du répertoire contemporain...avant de se coucher...Certains se lèveront tôt demain pour rejoindre la gare ou l’aéroport de Genève....

Nos partenaires

Voir également